08 décembre 2005

Recensement - Religiosité

blogues cathos francophones : l'essor ?

Est-ce un frémissement ou le début d'une plus grande vague ? Les blogueurs cathos francophones croissent et se multiplient.
Benoît a déjà fait un premier tour d'horizon.
Je rajoute à cette liste :

  • Dieu seul! - déjà listé par Benoît - , par Mickaël, jeune père de famille (même âge que moi, mais deux enfants de plus :-) ), qui témoigne au jour le jour de son chemin sur la voie Montfortaine.

  • Préludes - Le temps passe, l'éternité s'avance , par mon ami Louis : nous sommes co-paroissiens ! Accourez vivre les premiers jours de son blogue.

  • Etoile de la mer , par un auteur Marsellais, qui commence tout juste lui aussi à nous parler de la fraternité du coeur de la mer.


Je remarque que les petits nouveaux hésitent à mettre leur prénom sur leur blogue. Eh, faites pas les timides ! Mieux on vous connaît, mieux on vous lit.
Je signale également la revue de presse (manuelle, avec flux RSS) effectuée par Claude, serial blogueur très prolifique.
La question de fédérer tous ces blogues se pose évidemment pour augmenter leur visibilité. Le webring Saint Blogue est-il la réponse la mieux adaptée à l'outil blogue ?
Ne pourrait-on utiliser les balises Technorati ou mieux les balises Delicious ? (mieux car modèle plus ouvert)
Imaginons que tous les blogueurs francophones balisent leurs messages avec le mot 'cathofrancophone' par exemple. Il suffirait alors de s'inscrire au flux Technorati/Delicious sur cette balise et c'est parti !
A suivre...
Balises :

Religiosité, religion...

A un évêque sud-américain, un chrétien qui venait de passer chez les évangéliques aurait dit : "merci pour vos oeuvres, mais nous avons besoin d'une religion. L'homme ne vit pas seulement de pain." L'élément propre et permanent du christianisme nous conduit bien au-delà de ce que nous appelons habituellement réalité, et c'est précisément là dessus que repose sa force salvatrice... (1)
Cette remarque est interpellante, mais qu'est-ce à dire ? Faut-il pour autant sombrer dans l'irrationnel, le sacré pour le sacré. Je pense que l'on sort à peine d'une religion où se mêle superstition et carcan social. Cela n'implique pas qu'il faille tomber dans l'excès de rationalité ou de réalisme, mais que l'équilibre à trouver est peut-être dans un savant dosage entre une foi raisonnée et l'ouverture à un infini qui nous dérange, une Parole qui sépare, interpelle et conduit à un décentrement de nos petites têtes raisonnantes. Entre mystique, irrationnel, superstition, science, croyance et foi véritable, il y a un fil ténu qui se dessine. Nous ne devons pas pour autant rejeter l'inconnu, mais chercher justement à quitter nos certitudes...

(1) d'après J. Ratzinger, ibid p. 145

Links to this post:

Créer un lien

<< Home